Ouverture du Centre Médical & Thérapeutique

Notre nouveau Centre Médical & Thérapeutique ouvre ses portes en juillet 2017.
Après plus d’un an et demi de travaux, découvrez ce lieu réservé à vos consultations médicales ambulatoires.

Pourquoi le Centre médical & Thérapeutique?

Le Centre Médical et Thérapeutique de la Lignière est un établissement de santé ambulatoire, permettant à toute personne de consulter nos spécialistes médicaux, et prolongeant les soins stationnaires pratiqués à la clinique. Ce centre se veut fidèle à la tradition de soins de La lignière, et respectueux de ses valeurs et visions de la Santé.

Le Centre médical & Thérapeutique veut devenir un centre/pôle de compétences et un leader régional dans le domaine de la prise en charge ambulatoire multi-disciplinaire, avec notamment une approche interdisciplinaire en réadaptation et en psychiatrie, en capitalisant tant sur nos compétences que sur nos valeurs éthiques et chrétiennes.
Ce nouveau centre s’intègre dans cet objectif global, et adapte ses activités médicales selon les besoins émergents de la communauté environnante.

Consulter la plaquette

L’inauguration du Centre Médical & Thérapeutique

Le Centre Médical et Thérapeutique accueille les patients dans un nouvel espace ouvert et lumineux, afin d’offrir une prise en charge optimale. Sur trois niveaux et relié au bâtiment de la Clinique et du Centre de Santé, ce nouveau centre comprend des espaces de consultations médicales, mais également des salles de conférences.

L’évolution des travaux

Quam quidem partem accusationis admiratus sum et moleste tuli potissimum esse Atratino datam. Neque enim decebat neque aetas illa postulabat neque, id quod animadvertere poteratis, pudor patiebatur optimi adulescentis in tali illum oratione versari. Vellem aliquis ex vobis robustioribus hunc male dicendi locum suscepisset; aliquanto liberius et fortius et magis more nostro refutaremus istam male dicendi licentiam. Tecum, Atratine, agam lenius, quod et pudor tuus moderatur orationi meae et meum erga te parentemque tuum beneficium tueri debeo. Omitto iuris dictionem in libera civitate contra leges senatusque consulta; caedes relinquo; libidines praetereo, quarum acerbissimum extat indicium et ad insignem memoriam turpitudinis et paene ad iustum odium imperii nostri, quod constat nobilissimas virgines se in puteos abiecisse et morte voluntaria necessariam turpitudinem depulisse. Nec haec idcirco omitto, quod non gravissima sint, sed quia nunc sine teste dico. Ardeo, mihi credite, Patres conscripti (id quod vosmet de me existimatis et facitis ipsi) incredibili quodam amore patriae, qui me amor et subvenire olim impendentibus periculis maximis cum dimicatione capitis, et rursum, cum omnia tela undique esse intenta in patriam viderem, subire coegit atque excipere unum pro universis. Hic me meus in rem publicam animus pristinus ac perennis cum C. Caesare reducit, reconciliat, restituit in gratiam.

TEST